dimanche 19 février 2017

Cochonfucius et le rêve: Minuscule et discret


J'ai rêvé que j'étais, voyageant dans l'espace,
Une étrange entité aux saveurs de néant.
Mille franchissements d'interstices géants
Me faisaient dériver, allant de place en place.

Et je rêvais ainsi, immortel ou fugace,
Ne sachant si j'étais assemblage pesant
Ou simple vibration, murmure évanescent
N'exerçant nulle force et ne laissant de trace.

La chaleur des soleils me tenait en alerte ;
Je traversais aussi des matières inertes,
Et je voyais parfois miroiter des anneaux.

Pourquoi allais-je ainsi de façon subreptice,
Comme sous une porte un insecte se glisse ?
Vous l'aviez deviné, j'étais un neutrino. 

Cochonfucius 

_____

De pourpre à la silhouette d'or traversée de neutrinos du champ et de gueules