jeudi 23 février 2017

Cochonfucius et le rêve: Deux bureaux même pas voisins

Image de pierrette


J'ai rêvé que ma muse entrait dans mon bureau,
Où je n'avais, ce jour, compagnon ni compagne.
Par la grande fenêtre on voyait la campagne
Traversée d'écureuils, de biches, de blaireaux.

Ayant illuminé ma prison sans barreaux,
Elle a su triompher de l'ennui qui me gagne
Quand les tas de papier, comme autant de montagnes,
Semblent intercepter les rayons vespéraux.

Sans le bureau, ferais-je autant d'alexandrins
Et trouverais-je autant de modestes refrains
Pour transmettre aux amis mes rimes quotidiennes ?

J'ai écrit ce sonnet sans savoir où j'allais,
Comme je fais souvent. Qui a dit qu'il fallait,
Pour composer des vers, que des idées nous viennent ? 


_____

D'or à la table de sable surmontée d'une fenêtre d'argent chargée d'un blaireau contourné au naturel, d'une biche et d'un écureuil tenant une pomme de pin  sur une branche de tanné, le tout  de gueules.

1 commentaire:

  1. Voir

    http://www.forum-metaphysique.com/t5002-1-inpromtu-pour-l-ete-qui-va-logiquement-arriver-apres-le-printemps#136904

    RépondreSupprimer