samedi 21 janvier 2017

Lire pour écrire


image de l’auteur

Lire pour mieux écrire, au long du jour, tel est
Le nonchalant emploi de chaque heure qui passe ;
C’est là tout mon métier, que veux-tu que j’y fasse,
De diriger des mots les jeux et les ballets.

Il est des promeneurs à qui la route plaît,
Des jardiniers sachant bêcher la terre grasse ;
Chacun se satisfait des plaisirs qu’il embrasse,
Un coin d’écran suffit à mon bonheur complet.

Tantôt ma plume prend les avis d’un bon ange,
Tantôt d’un vagabond blotti dans une grange,
Ou d’un moine priant le charpentier en croix.

En écrivant ces mots que des rimes émaillent,
Je revois le temps où j’allais sans sou ni maille,
Autrefois, quand j’avais de l’encre sur les doigts.