mardi 10 janvier 2017

Le veau-tour



image de l’auteur et de Romain Lubière


Voici le veau-tour solitaire
Qui se dresse au sommet d’un mont ;
Ce n’est pas un vilain démon,
Jamais il ne fut militaire.

Mais tu te tais, joli veau-tour,
Et nous aimerions que tu chantes,
Est-ce en silence que tu hantes
Cette montagne aux échos sourds ?

Verse un peu de vin dans nos coupes
Ou dans un godet de carton,
Tu souris presque, dirait-on,
Parmi les rires de la troupe.

3 commentaires:

  1. Mais que se passe-t-il, que fait Mirabelle à créer ainsi des veaux plus qu'étranges un peu partout?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est une hypothèse qui tient la route, Vincent très probablement nous livrera la clef de l'énigme.

      Supprimer