lundi 2 janvier 2017

Le beau Slim en vacances



image de l’auteur


Le beau Slim en janvier s’amuse sur la plage,
Il peut courir tout nu, ce n’est que du bonheur,
Suivre des papillons dont les vives couleurs
Parfois forment les yeux d’un étrange visage.

Maître Cattaneo lui rend un bel hommage,
Quelques traits de sa main, c’est tout à son honneur ;
Stéphane n’est-il pas un peintre de valeur
Qui des plus beaux oiseaux nous brossa le plumage ?

Il fit avec Moebius, dont la plume est en or,
Un album dans lequel ils s’amusèrent fort,
De leurs féconds esprits attisant la fournaise.

Ce livre est un trésor, mais Slim s’en soucie peu,
Il danse sur le sable, il allume du feu,
Il mange une sardine ayant un goût de braise.

6 commentaires:

  1. C'est assurément une nudité désirée mais si ça n'est pas le cas, chez Clovis Trouille on trouve des slips pour toutes les bourses ;

    https://misquette.wordpress.com/2016/04/24/des-slips-pour-toutes-les-bourses/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent !

      Mais Slim ne veut pas de slip :

      http://1.bp.blogspot.com/_JiVqDOeqD2E/Sa6GjEw02BI/AAAAAAAABM8/2AVBc2mzXz4/s1600/1786691252.gif

      Supprimer
    2. Ah ! Je comprend maintenant pour le filet, c'est pour attraper des mouches. Les pauvres.

      Supprimer
  2. Voilà une petite variante

    Le soleil tape fort en Espagne l’été,
    Combiné à l’alcool, il fait tourner les têtes.
    Slim, un jeune touriste, amateur d’anisette
    A expérimenté cette propriété ;

    Un jour qu’il avait bu pas plus qu’à satiété,
    Pour l’anniversaire de son amie Henriette,
    Il la baratina pour faire sa conquête,
    Elle le repoussa étant LGBT ;

    Mais comme il insistait, elle devint farouche ;
    « Laisse-moi tranquille, sodomiseur de mouches ! ».
    Ces mots firent partir le mâle trop collant.

    Dix minutes plus tard, on le vit sur la plage
    Un filet dans les mains pour unique habillage,
    Galopant derrière des insectes volants.

    RépondreSupprimer