dimanche 22 janvier 2017

Ici nous entendons les anciennes paroles


image de l’auteur

Ici nous présentons le vaillant justicier
Affrontant les seigneurs des régions souterraines ;
Puissante est sa magie, on croit le supplicier
Mais il renaît d’un fruit porteur de bonnes graines.

Le coyote et le chat, le corbeau, la perruche
Ont façonné, par jeu, quelques êtres humains ;
Ils auraient bien pu faire un lézard, une autruche,
Mais ce sont nos parents qui sortent de leurs mains.

Tel est le document de notre antiquité ;
On doit le faire apprendre aux enfants des écoles,
Car nous ne laissons point le passé nous quitter,
Nous avons souvenir des anciennes paroles.

2 commentaires:

  1. Y a-t-il un volontaire pour blasonner ce blason?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas facile, avec tous les petits dieux précolombiens en désordre.

      Supprimer