dimanche 1 janvier 2017

Gustave Doré voit un caudicéphale


image de l’auteur

C’est le caudicéphale en sa ménagerie,
Qui, scrutant un blason de sa figure orné,
Ne sait guère s’il doit se dire contourné ;
Mais sa question confine à la chinoiserie.

Caudicéphale, viens nous voir en Héraldie,
Et nous te transmettrons notre art de blasonner ;
Des écus que chez nous tu verras foisonner,
Ta personne en sera bientôt ragaillardie.

Or, ce monstre, il est vrai, n’aime point la magie,
Ni celle des drapeaux, ni celle des blasons,
Alors, il est parti dormir sur le gazon,
Abruti qu’il était par sa polyphagie.

5 commentaires:

  1. Bonjour Caudicéphale, bienvenu en Héraldie, à mon avis vous pourriez vous lier d'amitié avec le Crocolion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entre gens qui ne savent point s'ils sont contournés.

      Supprimer
    2. Tout à fait, peut-être qu'à deux ils trouveront une solution.

      Supprimer
  2. L'orifice oral fait office d'orifice anal, difficile de garder une haleine fraiche dans ces conditions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voir par exemple

      http://lutecium.org/stp/cochonfucius/crocolion.html

      Supprimer