dimanche 8 janvier 2017

Ecrivain et écriture



 Image de l'auteur

 
Les mots de tous les jours qui sont assemblés d'une
Certaine manière acquièrent le pouvoir
De suggérer l'imprévisible et font voir
L'inconnu. On peut dès lors dire, sans aucune

Retenue, que tous les écrivains parlent à leur
Insu de choses qu'à la lettre " ils ne contrôlent
Pas". Certes ils imaginent  qu'ils nous livrent leurs
Secrets, pourtant n'est-ce pas plutôt, aussi drôle

Que cela puisse paraître, le secret du
Texte? Dans l'oeuvre ce n'est donc plus l'écrivain
Qui parle mais le texte lui-même. Il devient

Le gardien de la fantaisie de l'auteur
Qu'il incorpore, annexe, manipule pour
En faire sa substance propre avec douceur.

Pierrette

____

D'or à la plume de sable écrivant des mots du même

3 commentaires:

  1. Je dédie ce sonnet à Vincent qui se demande souvent à quoi cela sert- il d'écrire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pierrette. Ce que tu dis me fais penser au mot extase qui signifie "être en dehors de soi-même". C'est vrai qu'on a parfois la sensation d'être agi quand on écrit. Agit par qui ? La muse ou le texte comme tu dis, je pencherais plutôt pour la première solution, il me semble que c'est une présence qui se rapproche de celle d'un être, aimant.

      Supprimer
    2. L' écrivain sait ce qu'il écrit mais une fois que les mots sont posés sur la page, le sens du texte échappe à son auteur parce que souvent il écrit plus que ce qu'il voulait écrire, à son insu. C'est le lecteur qui réactive à chaque lecture, le sens du texte.

      Supprimer