vendredi 20 janvier 2017

Cochonfucius et le rêve: un rêve de voyage

                                                                   Image de Pierrette

                      J'ai rêvé que le vent emportait ma mansarde.
                   Tant bien que mal, j'étais cramponné au plancher
                             Devenu vertical à force de pencher,
                    Et machinalement, j'ai dit « Que Dieu me garde ».

                        A moitié rassuré, je me penche et regarde
                     Un fleuve dans les prés en train de s'épancher ;
                        « Petit abri volant, pas question de flancher,
                         Vole droit devant toi, d'arriver il me tarde. »

                    D'arriver, mais où donc ? Je n'en savais trop rien,
                          Mais j'étais si heureux du parcours aérien
                      Que d'ignorer mon but n'était pas un problème.

                       Le vent n'a pas de but et les songes non plus.
                      Ce n'est pas seulement ce long vol qui m'a plu,
                    Mais surtout d'en parler avec quelqu'un que j'aime.


_____

D'azur à la maisonnette volante à sénestre d'argent ajourée du champ, ouverte de tanné, maçonnée de gueules, accompagnée à dextre d'un aquilon contourné d'or, à la champagne de sinople

3 commentaires: