mercredi 4 janvier 2017

Chiens bipèdes


image de l’auteur

Nous aimons marcher à l’ombre,
Prendre ce qui nous revient,
Affronter des gueux sans nombre :
Car c’est nous, les soldats-chiens.

Nous savons comme on égorge
Un ours, un renard, un vieux ;
Pour nous, les armuriers forgent
Des fusils du feu de Dieu.

Tant de dépouilles à prendre,
Nous nous en emparerons ;
Puis nous fouillerons les cendres
Pour y trouver quelques ronds.

2 commentaires:

  1. Incroyable! je reste sans voix, qu'avez-vous fait du beau "h" celtique Cochonfucius?

    RépondreSupprimer