lundi 19 décembre 2016

Les chrétiens: une famille plurielle




 Blason de l'Empire latin de Constantinople

 
      Tous les chrétiens croient en Dieu et en Jésus ressuscité. Mais ils n'ont pas forcément les mêmes pratiques ni la même relation à Dieu. Au fil de son histoire, le christianisme s'est séparé en trois grandes familles: les orthodoxes, les catholiques et les protestants.
     Au début, les chrétiens partageaient leurs biens et vivaient en communauté. Leur influence grandissant, ils ont commencé à gêner les autorités romaines. Le pouvoir les persécuta pendant plus de deux siècles: certains chrétiens furent jetés aux lions, d'autres livrés aux gladiateurs ou transformés en torches vivantes. Finalement, l'empereur Constantin leur accorda la liberté de culte en 313, puis se convertit lui-même.  En 324, il abandonna Rome et s'installa à Byzance, qu'il rebaptisa Constantinople.
    En 380, l'empereur Théodose proclama le christianisme religion officielle. A sa mort, l'empire est divisé en deux: l'empire d'Occident, avec Rome pour capitale, et l'empire d' Orient (ou empire byzantin), dirigé par Constantinople. Tout les séparait: la langue et l'écriture (latines à Rome et grecques à Constantinople), la manière de prier, de célébrer le culte, et même le calendrier! Les différences sont tellement creusées entre eux qu'en 1054, l'Eglise d'Orient, qui refusait l'autorité du pape de Rome, s'est détachée de l'Eglise d'Occident: c'est le schisme d'Orient.
     En 1204, la prise de Constantinople par les soldats de la quatrième croisade, envoyée par le pape, s'achève par le pillage de la ville. Traumatisés, les chrétiens d'Orient décideront de rompre définitivement avec l'Eglise de Rome.

_____


De gueules à la croix d'or cantonnée de quatre besants d'or, chacun chargé d'une croix de même, et accompagné de quatre croisettes d'or.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire