lundi 5 décembre 2016

Chaudron des sortilèges



image de l’auteur

Les sorcières, venant des régions océanes,
Lisent une recette en un grand livre vert ;
De leur chaudron de cuivre, on les voit qui profanent
Le parvis de l’église, en ce début d’hiver.

Du siècle qui n’est plus, elles sont nostalgiques ;
Sur le lourd chaudron plane une blanche vapeur.
Vont-elles préparer de la potion magique ?
Un chat noir les regarde et frissonne de peur.

Travaillez lentement, sorcières surannées,
Ayant plus de pouvoir que les rois sur leur trône,
Vous pouvez évoquer les défuntes années,
Et les jours où Gotlib nous offrait ses icônes.