jeudi 3 novembre 2016

Y'a de la joie




Les modes d'emploi
Pour trouver la joie foisonnent
Dans les librairies.
C'est dans des livres qui n'en
Donnent pas que je l'éprouve.


_______

D'azur au caspilly d'or dévorant un livre ouvert d'argent

13 commentaires:

  1. Je ne suis pas très sûre du blasonnement.

    RépondreSupprimer
  2. Il y a plusieurs interprétations possible au blason. Peut-être mon tanka manque de clarté, "en" se rapporte aux modes d'emploi. Tu l'avais compris comme ça ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, j'avais compris que "en" se rapportait à "la joie".
      Ainsi j'avais compris que les livres qui ne délivrent pas de joie te rendaient joyeux, ce qui est paradoxal mais possible, me semble-t-il.

      Supprimer
  3. C'est un peu ce que je craignais, que le "en" puisse être relier à joie... Il m'est venu, comme celui sur les livres qui sont comme des amis à la suite de la lecture du roman de Marguerite Duras, La vie tranquille. C'est un de ses premiers livres, sinon le premier et je suis resté coi devant ce texte. Encore aujourd'hui j'y ai repensé à plusieurs reprises dans des moments où ça n'allait pas très fort, je me suis remémoré des passages, en particulier un que j'ai mis sur mon blog. C'est étonnant, bouleversant comme il y a des livres qui nous parlent. Vraiment, nous parlent. Une presence. Ils viennent à ta rencontre là où tu te croyais seul et inategnable. Comme je lui suis reconnaissant d'avoir écrit ce livre ! Et les autres ! Le problème avec des eçrivains comme ça c'est qu'ils nous complexe. J'ai longtemps jeté tout ce que j'écrivais parce que je trouvais ça nul à côté de ce qu'elle faisait. Maintenant çà va mieux, même un peu trop, il y a des choses que je n'aime pas trop, un peu bancales que je concerve et que je donne à lire. Comme ce tanka. À ma décharge, j'ai remarqué que ça n'était pas, voir rarement mes textes préfèrés qui plaisaient aux lecteurs, alors dans le doute, je les laisse. Bon, j'essaierais de faire mieux la prochaine fois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute façon écrire est une source de joie et lire aussi, c'est toujours épanouissant de s'exprimer et d'écouter les autres, enfin c'est ce que je ressens. C'est pourquoi j'en profite pour te remercier pour tous les textes que tu publies ici, en Héraldie.

      Supprimer
  4. Est-ce qu'ils délivrent le mode d'emploi de la vie?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vie et joie vont de pair dans mon esprit.

      Supprimer
    2. Et en ce qui concerne les différentes interprétations du blason, tu peux expliquer?

      Supprimer
    3. Dévorer les livres parce qu'ils nous fatiguent (les détruire) je pense à ceux qui croient avoir le mode d'emploi de la joie et à l'inverse, les dévorer de plaisir comme pour des livres comme "La vie tranquille".

      Supprimer
  5. Est-ce que c'est mieux comme ça ? Si vous avez d'autres idées n'hésitez pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voici comment je comprends le tanka.
      Dans les librairies on trouve beaucoup de livres qui donnent le mode d'emploi de la joie mais c'est dans les livres qui ne donnent pas ce mode d'emploi que je trouve la joie.

      Supprimer
  6. Et peut-être, l'idée me vient à l'instant, ce sont ces mêmes livres qui nous apprennent la joie, ils ne font pas que de nous la donner parce que beaux.

    RépondreSupprimer