dimanche 6 novembre 2016

Toussaint



Blason des Deidia

 
Ils sont nombreux les bienheureux
Qui n'ont jamais fait parler d'eux
Et qui n'ont pas laissé d'image.
Tous ceux qui ont depuis les âges
Aimé sans cesse et de leur mieux
Autant leurs frères que Dieu.

Ceux dont on ne dit pas un mot,
Ces bienheureux de l'humble classe
Ceux qui n'ont pas fait de miracle.
Ceux qui n'ont jamais eu d'extase
Et qui n'ont jamais laissé d'autre trace
Qu'un coin de terre ou un berceau.

Ils sont nombreux ces gens de rien,
Ces bienheureux du quotidien
Qui n'entreront pas dans l'Histoire ,
Ceux qui ont travaillé sans gloire
Et qui se sont usé les mains
A pétrir, à gagner leur pain.

Ils ont leur nom sur tant de pierres
Et quelquefois dans nos prières.
Mais ils sont dans le coeur de Dieu.
Et quand l'un d'eux quitte la Terre
Pour gagner la maison du père,
Une étoile naît dans les cieux.

Anonyme 

_____

D'azur semé d'étoiles d'or

6 commentaires:

  1. Excellent!!
    J'ai remplacé le mot "bienheureux" par "malheureux", cela sonne bien aussi.

    JR

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Le monde est une immense poésie dont les syllabes sont les coeurs qui battent.

      Supprimer
  3. Oui, excellent comme dit JR. Un poème qui sonne très bien et d'une grande simplicité, ce qui ne veut pas dire qu'il soit aisé d'en faire de tels, bien au contraire.

    JJ Goldman a fait aussi une chanson sur les gens "simples", à une période où chacun veut son quart d'heure de célébrité, au minimum, il fait du bien, il nous rappelle que l'essentiel est d'être célèbre aux yeux de ceux qu'on aime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous m'êtes tous infiniment précieux.

      Supprimer