jeudi 3 novembre 2016

Traduttore, traditore



image de l'auteur

N'eussé-je été chercheur, j'eusse été traducteur,
Mais il faut, pour cela, un don de rédacteur ;
Comme je dis souvent, ma plume est malhabile
Et j'aurais, trop souvent, besoin d'un correcteur.

1 commentaire:

  1. Monsieur le chercheur, vous êtes un bon rimeur
    De votre plume vous honorez tous les coeurs
    D'Héraldie. Depuis votre arrivée mille et mille
    Sonnets chantent, on vous nomme céans, l'enchanteur.

    RépondreSupprimer