samedi 29 octobre 2016

Le vin, dit-il, c’est mon sang




 Blason de Bessines-Sur-Gartempe

Le vin, dit-il, c’est mon sang,
Et mon corps est dans le pain.

Il bénit l’eau de l’étang,
Et l’on guérit dans ce bain.

Il détruit, d’une parole,
Le vieux dogme empoisonné ;

Il n’est pas maître d’école
Ni gardien d’emprisonnés.

Il parle sur les chemins,
Il soulage avec ses mains.

Prophète, il a bien failli
L’être aussi en son pays.

L’Adversaire, un pervers sphinx,
Le suit d’un regard de lynx.

Un soir, il va prier tard
Au jardin, près de l’enceinte.

Le démon devient renard,
Le monde élève une plainte.

Si tu le peux, prends pitié,
Sage fils du charpentier.


_____

De sinople au sphinx ailé d'or, assis et contourné.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire