dimanche 16 octobre 2016

Jean, le disciple bien-aimé



Blason de la commune de Hangenbieten


   Auteur du quatrième évangile, Jean se désigne lui-même par ces mots:"le disciple que Jésus aimait". Fils de Zébédée et de Salomé, Jean est encore bien jeune lorsqu'il se décide à suivre Jésus. C'est peut-être pour cela que Jésus éprouve une petite préférence pour lui. Avec son frère Jacques (le Majeur) et l'apôtre Pierre, Jean est présent à des moments essentiels de la vie du Christ.
   Après la Pentecôte, Jean reste à Jérusalem. Plus tard, il est exilé sur l'île grecque de Patmos et achève sa vie à Ephèse (Turquie actuelle), à un âge très avancé.
Son évangile est construit d'une manière très différente des trois autres. Il insiste particulièrement sur l'amour du Christ pour les hommes et contient le célèbre commandement: "Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés".
   S'il a fui comme tous les autres disciples lors de l'arrestation de Jésus, Jean est le seul à être revenu pour assister à la crucifixion. C'est d'ailleurs à lui que s'adresse Jésus, sur la croix, lorsqu'il lui demande de prendre soin de sa mère Marie. "Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui", nous dit l'évangile. C'est pour cela que la tradition rapporte qu'après la mort de Jésus, la Vierge Marie vécut avec Jean, à Ephèse.
  Selon la tradition, Jean aurait écrit l'Apocalypse à Patmos. Ce livre qui clôt le Nouveau Testament est l'un des plus impressionnants et des plus surprenants de toute la Bible. On y trouve de terribles cavaliers portant des cuirasses de feu, des dragons avec sept têtes et dix cornes, des éclairs, des fracas, des coups de tonnerre... Jean s'adresse alors aux Eglises d'Asie qui sont alors persécutées.

 ______

D' azur au dextrochère bénissant de Saint Jean l'Evangéliste d'argent paré d'or, mouvant en chef du flanc senestre, au calice aussi d'or, duquel sort un serpent tortillé de gueules

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire