mardi 4 octobre 2016

Déclaration d'intention

Blason de l'école de gendarmerie



L’an dernier certains enfants de l’école Kerlor
Se plaignent de la violence d’une maîtresse ;
Brutalités physiques, propos qui abaissent…
Il règne dans la classe la loi du plus fort.
Leurs parents déterminés font beaucoup d’efforts
Pour que l’institution entende leur détresse.
Ça n’est que la veille du jour où les cours cessent
Qu’elle appelle pour faire la classe en renfort.
Si je vous raconte dans ce sonnet cette histoire
C’est que son importance n’est pas dérisoire
Dans le fait que nous sommes à candidater.
Nous veillerons à ce que l’école publique
Enseigne aux enfants les valeurs démocratiques ;
Liberté, égalité et fraternité.

Vincent 

5 commentaires:

  1. Liberté? Oui si elle s'arrête où commence celle des autres.
    Egalité? En droit seulement car nous ne sommes pas égaux. Heureusement d'ailleurs! car ce sont les différences qui sont enrichissantes.
    Fraternité? Bien sûr mais c'est plus facile à dire qu'à faire.

    RépondreSupprimer
  2. Ton intuition feminine a encore frappée si c'est toi qui a blasonné, l'affaire est entre les mains des gendarmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est moi qui ai illustré ton sonnet. Il m'a conduite vers ce blason. Ce sont les mots "école" "violence" "loi" "institution" "renfort" "Liberté, égalité et fraternité"... enfin les mots qui parlent de la société et de ses tensions.
      On ne sait pas, quand on voit ce blason si il est en opposition avec ton sonnet ou si au contraire il en fait l'éloge. Les gendarmes peuvent être violents et réprimer toute forme de manifestation contre l'état mais ils peuvent être aussi des gardiens de la paix.
      Le diplôme d'argent me fait penser à l'école, le gant d'or, à la loi et ce sont avec les plumes d'argent que les élèves écrivent, j'ai failli ne pas légender ce blason mais ce ne serait pas correct.

      Supprimer
  3. Waouh! Ça ne tient pas de l'intuition, mais d'une analyse très fine du vocabulaire employé, je ne l'avais même pas remarqué. C'est souvent comme ça avec les sonnets, ils en disent plus ou en tout cas ils précisent notre pensée et parfois on la découvre. Pourquoi ne l'aurais tu pas legendé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que la correspondance entre le blason et le sonnet peut se passer de la notion de gendarmerie.

      Supprimer