mardi 13 septembre 2016

Rainer Maria Rilke: Sonnet à Orphée

Blason de la famille du Bois de Meyrignac

 
Da stieg ein Baum. O reine Übersteigung!
O Orpheus singt! O hoher Baum im Ohr! 
Und alles schwieg. Doch selbst in der Verschweigung
Ging neuer Anfang. Wink und wandlung vor.

Tiere aus Stille drangen aus dem klaren
Gelosen Wald von Lager und Genist
Und da ergab sich, dass sie nicht aus List
Und nicht aus Angst in sich so leise waren,

Sondern aus Hören. Brüllen, Schrei, Geröhr
Schien klein in ihren Herzen. Und wo eben
Kaum eine Hütte war, dies zu empfangen,

Ein Unterschlupf aus dunkelstern Verlangen
Mit einem Zugang, dessen Pfoften beben, -
Da schufst du ihnen Tempel im Gehör.

Blason de la famille de Gerderest


Un arbre s'éleva, s'éleva. Pur envol!
Oh! c'est le chant d'Orphée ! Grand arbre dans
L’oreille ! L'univers fit silence. Et ce silence même
Est recommencement, signal, métamorphose.
 
Ce calme poussa hors de leurs forêts les bêtes,
De leurs repaires, de leurs nids offerts au jour.
Alors ce n'était pas la ruse ni la peur
Qui les faisait à tel point se tenir tranquilles,
 
Mais ce qu'ils entendaient... Rugir, crier, bramer
Fut insignifiant pour leur cœur. Là où à peine
Pour loger ces appels se trouvait la cabane,

— Refuge fait du plus obscur désir,
Avec un seuil où tremblaient les portants, —
Tu leur dressas des temples dans l’ouïe.




Blason de la famille d’Hennebont

_____

- D’argent à l’arbre de sinople sur une terrasse isolée du même et un lion de gueules passant devant le fût de l’arbre

- D’or au noyer arraché de sinople soutenu de deux ours affrontés de sable rampant contre le fût de l’arbre 

- D’argent à un arbre arraché de sinople à une aigle éployée de sable brochant sur le fût

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire