jeudi 1 septembre 2016

Nouveauté en Héraldie



 Image de Cochonfucius

Deux ânes s'abreuvaient au même endroit, comme dans le ciel.
Une conversation humide s'engagea, bruyante et superficielle.
Tout-à-coup, un enfant cria.
Alors les crucifères se turent, s'approchèrent de lui, révérenciels.


Mephisto 
_____

D'azur à deux ânes affrontés d'or, au chef d'or, chargé d'une main bénissante de sable

2 commentaires:

  1. Bienvenu Mephisto,
    Je découvre le Rubaiyat. Sur Wikipédia, il n'est pas précisé si il y a un nombre de pieds standart et le genre des rimes. Est-ce que toi qui t'y connais en pieds, tu pourrais m'éclairer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un poème oriental.

      Il n'y a pas d'obligation, quant au nombre de pieds ;

      C'est un quatrain rimé, sauf le troisième vers.

      Voir

      https://paysdepoesie.wordpress.com/2014/03/14/rubaiyat/

      Supprimer