mardi 6 septembre 2016

José Maria de Heredia: Fleurs de feu



Blason de Tyrion Lannister

Bien des siècles depuis les siècles du Chaos,
La flamme par torrents jaillit de ce cratère,
Et le panache igné du volcan solitaire
Flambe plus haut encor que les Chimborazos.

Nul bruit n'éveille plus la cime sans échos.
Où la cendre pleuvait l'oiseau se désaltère ;
Le sol est immobile et le sang de la Terre,
La lave, en se figeant, lui laissa le repos.

Pourtant, suprême effort de l'antique incendie,
À l'orle de la gueule à jamais refroidie,
Éclatant à travers les rocs pulvérisés,

Comme un coup de tonnerre au milieu du silence,
Dans le poudroiement d'or du pollen qu'elle lance
S'épanouit la fleur des cactus embrasés.

_____


De gueules , une palme d'or , accompagnée en bordure de sept lions d'or.

1 commentaire:

  1. Le secret de Polichinelle de la licorne
    ----------------------------------

    Pays de Poésie 4-10-13


    La licorne arc-en-ciel au pays du Chaos
    Escalade la dune et descend au cratère,
    Puis se livre au sommeil dans son nid solitaire
    Sur la ligne de crête, un lieu perdu, là-haut.

    De son rire parfois l’on entend les échos,
    À l’heure où dans la flaque elle se désaltère,
    Ou quand elle surgit par les chemins de terre
    Qu’elle va parcourant tout un jour, sans repos.

    Puis le soleil couchant allume un incendie
    Qui fait rougir au loin la steppe refroidie ;
    Le chagrin de l’exil en est pulvérisé.

    La licorne arc-en-ciel profite du silence
    Pour donner de la force aux clameurs qu’elle lance
    Vers tous les horizons, dans le soir embrasé.

    RépondreSupprimer