vendredi 16 septembre 2016

Jean de La Ceppède (vers 1550-1624) : sonnet 1.



Blason d'Anor 
Satan par le bois vert notre aïeule ravit,
Jésus par le bois sec à Satan l'a ravie;
La bois vert à l'Enfer notre aïeule asservit.
Le bois sec  a d'Enfer la puissance asservie;

Satan sur le bois vert vit sa rage assouvie,
Jésus sur le bois sec son amour assouvit.
Le bois vert donna mort à toute âme qui vit,
Le bois sec, Ô merveille! à tous morts donne vie.

Le bois sec aujourd'hui triomphe du bois vert,
Le vert ferma le ciel, le sec l'a réouvert
Et nous y reconduit par voyes fort aisées.

Il a tout satisfait, il a tout mérité,
Sur ce bois sec la Grâce atteint la Vérité,
La Justice et la Paix s'y sont entrebaisées.


_____

De sinople semé de billettes d'or, au lion du même brochant sur le tout.

3 commentaires:

  1. Félicitation pour ce sonnet magnifique tant sur le fond que sur la forme, j'aimerais bien voir ce qu'il pourrait inspiré à Cochonfusius. Je m'en vais lire de ce pas le suivant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voir

      http://www.paradis-des-albatros.fr/?poeme=la_ceppede/cette-rouge-sueur-goutte-a-goutte-roulante

      ainsi que

      http://www.paradis-des-albatros.fr/?poeme=la_ceppede/les-escadrons-ailes-du-celeste-pourpris

      et aussi

      http://www.paradis-des-albatros.fr/?poeme=la_ceppede/o-royaute-tragique-o-vetement-infame

      Supprimer
    2. voir

      https://misquette.wordpress.com/2016/09/17/regrets/comment-page-1/#comment-1146

      Supprimer