lundi 26 septembre 2016

Ambirédacteur


image de l'auteur


La plume pour les vers, la plume pour la prose ;
J'écris pour l'importante ou la futile cause,
Pour l'humanité vaste ou pour quatre lecteurs,
Très modestes propos, sagesse à faibles doses.

1 commentaire:

  1. Oui, c'est pour toi que j'écris ma belle rose.
    Mes propos souvent peu sages plaident ma cause,
    Ma plume cause, ma plume glose à toute heure
    Car je mets dans mes mots ce que dire je n'ose.

    RépondreSupprimer