jeudi 15 septembre 2016

Adversaire au coeur d’or


Le blason d'Antoine D. de la 4e2


Croyez-moi, il m’en faut, pour vivre, du courage!
Bien des fois, le monde, j’ai voulu le quitter,
Aujourd’hui encore je suis triste à pleurer,
J’écris ce poème pour surseoir au naufrage.

Je m’enferme dans le noir quand l’orage gronde
Et je compte sur mes doigts combien ont de pieds
Les vers qui viennent à mon esprit se présenter
Détruisant minutieusement chaque seconde.

Combattant je me fais, je n’en ai pas le choix,
Nous menons un combat, c’est le temps ou bien c’est moi.
Lutteur? Pas seulement, me voilà un poète.

C’est ainsi que l’on crée, en luttant corps à corps,
Comme Jacob et l’ange, adversaire au cœur d’or.
Au bout de la nuit, le poème est une fête.
 

_____

D'or aux deux griffons rampants affrontés d'azur et becqués de sable, la plaine d'azur chargée d'une fleur de lys d'or aussi.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire