lundi 22 août 2016

Tétraboeuf


image de l’auteur

Le tétraboeuf, plus beau qu’un ange,
Ne boit que du vin de Bordeaux ;
Un oiseau chante ses louanges,
Un pluvian perché sur son dos.

Ne craignant ni soleil, ni pluie
Cet infatigable piéton
N’a jamais besoin de bâton,
Car c’est sur sa foi qu’il s’appuie.
Vient le temps des grappes vermeilles,

De la vigne il longe les bords
En songeant à du vin plus fort
Et plus doux que du miel d’abeille.

2 commentaires:

  1. Excusez-moi Cochonfucius, mais je ne vois pas le pluvian.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un pluvian timide, il n'est là que quand on ne le regarde pas.

      Supprimer