mardi 2 août 2016

Quand les bêtes s'en mêlent: première partie

Dans l'antiquité, les Egyptiens pratiquaient une religion à dieux multiples: chaque région, chaque ville possédait les siens. Cette diversité n'a pas empêché l'émergence de deux grandes traditions : le culte du soleil et le mythe d'Isis et Osiris

Le dieu Amon

Son nom signifie « le caché ». D'origine mystérieuse, Amon est devenu le dieu tout-puissant de Thèbes au début du Nouvel Empire. Entouré de son épouse Mout et de son fils Khonsou, Amon résidait dans le ciel.
 
Le dieu Soleil
 
 

Le Soleil était l'une des divinités les plus importantes de l'Egypte ancienne. Sa course le jour et sa disparition le soir ont donné naissance à de nombreuses « explications », dont celle-ci : avalé le soir par Nout, la déesse du ciel, le Soleil traversait le corps de la déesse durant la nuit et renaissait le matin de son sexe… Le Soleil était particulièrement vénéré à Héliopolis, « la ville du Soleil ». Il pouvait prendre trois formes : Rê, le zénith, Khépri, l'aurore, Atoum, le couché.
Originaire d'Héliopolis, Rê fut progressivement adopté par toute l'Egypte, au point que les pharaons dès la IVe dynastie (vers 2700 av.J.C.), se firent appeler « fils de Rê ». Les Egyptiens révéraient le dieu Soleil seul ou superposé à d'autres grandes divinités : associé à Amon, le dieu suprême de Thèbes, il prenait le nom d'Amon-Rê.

Aton
 
 

A l'époque du Nouvel Empire, le pharaon Akhenaton (vers 1370 av. J.C.) tenta d'imposer aux Egyptiens le culte d'un Dieu unique, créateur de toute chose : Aton (le Disque). Celui-ci était représenté sous la forme d'un disque solaire, dont les rayons se terminaient par des mains tendant aux hommes des croix de vie. Cette nouvelle religion, considérée par certains comme la première religion monothéiste de l'histoire, n'a pas survécu à la mort d'Akhenaton.

La naissance d'Isis et Osiris
 
 
 

 

Originaire d'Héliopolis, ce mythe était l'un des plus populaires d'Egypte.
Il en existe de multiples versions, mais le fond de l'histoire est un peu toujours le même : au début était Noun, l'océan primordial. De Noun naquit Atoum, Soleil du soir et créateur de l'univers. Ce dernier conçut Chou, le dieu de l'air, et Tefnout, la déesse de la pluie, qui engendrèrent ensemble le dieu Geb, la terre, et la déesse Nout, le ciel. Geb et Nout s'unirent à leur tour et donnèrent naissance à des quadruplés : Osiris, Isis, Seth, et Nephthys.
L'aîné, Osiris, devint le premier pharaon d'Egypte et épousa sa sœur Isis. Jaloux de sa réussite, son frère Seth voulut l'assassiner : il l'enferma dans un coffre et le jeta dans le Nil. Le courant emporta le sarcophage jusqu'à Byblos, en Phénicie, mais la fidèle Isi réussit à le récupérer et à cacher son mari. Seth, furieux, retrouva Osiris et le découpa en morceaux, qu'il dispersa à travers l'Egypte.
Aidée de sa sœur Nephthys, Isis récupéra tous les morceaux d'Osiris, sauf son sexe qu'un poisson du Nil avait avalé. Elle reconstitua le corps et l'embauma avec l'aide du dieu Anubis, confectionnant ainsi la première momie. Puis grâce à ses pouvoirs magiques, Isis se fit féconder par la momie. Neuf mois plus tard, elle mit au monde un fils, Horus, qui vengera son père et deviendra le nouveau pharaon d'Egypte.
 
 
 
 


2 commentaires:

  1. Se faire féconder par une momie castrée comme Isis ou par l'esprit saint comme Marie, je ne sais pas trop ce que je préférerais!
    Heureusement que je ne suis ni déesse ni sainte.

    RépondreSupprimer