lundi 29 août 2016

Minocoqs


image de l’auteur

Ils n’ont jamais de bottes,
Mais ne font rien de vil ;
Ils sont assez subtils,
Bien que buveurs de flotte.

Jamais de parapluie ;
Leur épiderme boit
Cette eau fraîche qui choit
Et que point ils n’essuient.

Qu’importe la saison :
Les minocoqs précaires
Se montrent débonnaires
Et doués de raison.

1 commentaire:

  1. Franchement, ce blason et ce poème étonneraient Jean Cocteau. (Voir le billet: Cocteau héraldiste)

    RépondreSupprimer