samedi 13 août 2016

Créature créatrice


Blason de Cambronne-lès-Clermont
 
Pour Henry Thomas l’écriture est un berceau,
Pour Cochonfucius, quand on écrit, on s’amuse,
Pour moi c’est une chose encore assez confuse ;
Un plaisir dans lequel je suis pris au lasso.

De la dépendance elle est marquée par le sceau,
C’est comme une drogue dont j’abuse.
Bien souvent de prendre la plume je m’accuse,
Ayant l’impression de me la jouer perso.

Pourtant pour ne pas m’y consacrer plus je lutte,
Je m’imagine souvent seul dans une hutte
Accompagné seulement d’un ordinateur ;

J’y lis puis j’y fais des vers et ainsi de suite,
En fait, m’y adonnant je ne suis pas en fuite,
Je m’inscris dans le monde en étant que créateur.


_____


Taillé, au premier de sinople à une aigle d'or membrée et becquée de gueules accompagnée de deux étoiles d'or l'une en pointe l'autre en chef; au second d'or à trois fasces ondées d'azur.

4 commentaires:

  1. Vincent, j'ai encore publié un de tes sonnets, es-tu d'accord?

    RépondreSupprimer
  2. Certes Cochonfucius s'amuse en écrivant mais ce qu'il écrit est bien plus qu'un amusement, qu'il le veuille ou non.
    Cochonfucius écrit avec son coeur et tel un enchanteur il manie l'humour, la poésie, la beauté et l'amour, il nous offre de la joie même si parfois elle est teintée de tristesse. Quoi de plus humain?

    RépondreSupprimer
  3. Désolé de ne pas t'avoir répondu plus tôt, j'étais en voyage et j'vais internet au compte goutte. Je le suis toujours en voyage du reste, mais c'est plus aisé là où je suis. Mais bien sûr que tu peux publier mes sonnets, c'est une fierté pour moi de figurer ici et si ceux qui les lisent peuvent prendre un peu du plaisir que j'ai à les faire alors je suis ravi.
    Pour Conchonfusuis, au risque de me répéter mais c'est une plume extraordinaire, je suis très impressionné et enthousiasmé par ses poèmes, je lui doit d'avoir eu envie de faire des sonnets alors que je ne jurais que par la poesie sans rimes, depuis je ne fais quasiment plus que ca, avec beaucoup de bonheur donc. Je suis touché par l'attention que tu y portes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Vincent, alors puisque tu es d'accord je continue à publier tes sonnets et à les illustrer de blasons. Merci.
      Moi aussi je n'écris des sonnets que depuis que je sais que Cochonfucius existe. Le Cochonfucianisme est très contagieux.

      Supprimer