dimanche 28 août 2016

Ambidestrier


Image de l’auteur

Fort rapide à l’aller, aussi vif au retour,
Quand sa mission s’achève, il peut courir encore ;
De monter ce coursier, son possesseur s’honore,
Le jour de son achat fut vraiment un bon jour.

De ce petit royaume, il fit vingt fois le tour,
Il en connaît la faune, il en connaît la flore,
Il a vu le couchant et contemplé l’aurore,
Trouvant chaque province un aimable séjour :

C’est le meilleur cheval, le respect lui est dû,
Et pour son cavalier, jamais de temps perdu :
Pour aller au combat, pour aller à la fête,

D’une telle monture est si grand le pouvoir
Qu’elle passe en valeur les plus nobles avoirs,
Animal de plaisir, animal de conquête.

1 commentaire:

  1. Et pour avancer il marche comme un crabe, sinon ce n'est pas possible.

    RépondreSupprimer