mercredi 27 juillet 2016

La sagesse de Confucius



 Armoiries de Hong Kong (1959-1997)

Le grand philosophe chinois Confucius (ou Kongzi, "Maître Kong") serait né au VI ème siècle avant J-C. Son enseignement propose un ensemble de règles pour vivre en paix dans une société harmonieuse. Selon lui, il faut notamment honorer ses ancêtres, respecter ses parents, obéir à ses supérieurs et pratiquer les cinq vertus: la bonté, la sagesse, la loyauté, la courtoisie et la droiture. Sa pensée appelée "confucianisme", a très tôt inspiré les empereurs chinois qui aimaient l'ordre et la discipline. Elle devint même la base de l'enseignement délivré aux hauts fonctionnaires de l'Etat.
Bien que Confucius soit un personnage historique (et non un dieu), les adeptes de sa pensée lui ont élevé des temples et lui rendent un culte. Chaque année, des millions de visiteurs se rendent sur le lieu présumé de sa naissance, à Qufu, dans la province du Shandong. Là, se trouve un temple magnifique dédié au maître

2 commentaires:

  1. Ne pas confondre bien sûr avec la sagesse de Conchonfucius qui est entièrement poétique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voir aussi

      Pays de Poésie, 18-9-13
      ----------------------

      Le Maître Confucius honorait les tombeaux ;
      Il arborait souvent un bienveillant sourire,
      Disant « La circonstance aurait pu être pire » ;
      Il savait que le feu s’éteint avec de l’eau.

      Il n’ornait pas ses mots, mais on les trouvait beaux.
      Il se tenait bien droit, face aux Grands de l’Empire,
      Il mangeait le poisson qu’il savait faire frire
      Et s’éclairait le soir d’un modeste flambeau.

      Il recherchait la paix, ne craignait point la guerre,
      Connaissait les vertus du noble et du vulgaire,
      Et de la dialectique évitait les écueils.

      Il parlait des sujets qu’il estimait connaître.
      Quand la Mort s’approchait, le soir, de sa fenêtre,
      Il montrait, dans un coin du salon, son cercueil.

      Supprimer