lundi 18 juillet 2016

Hexapodologie nébuleuse


image de l’auteur

L’hexapode survint, dans sa barque sans voile,
Descendant le torrent parsemé de rochers.
J’offre un grand bloc de sel qu’il se plaît à lécher,
Geste de courtoisie que j’appris sur la Toile.

Je suis toujours ravi des secrets qu’il dévoile,
Quel royaume à quel autre envoya des archers,
Quel chercheur de quel Graal parvint à s’approcher,
Je reste à l’écouter longtemps, sous les étoiles.

L’hexapode, aujourd’hui, se fait bien rare, hélas !
Presque autant que le noble éléphant de l’Atlas,
Ou la licorne pure, ou le fringant Pégase.

Fort simple est le blason de l’hexapode d’or,
Aucun aigle royal n’y prenant son essor,
Nulle sainte alanguie n’y frémissant d’extase.


Cochonfucius 


3 commentaires:

  1. Vous n'évoquez guère l'agneau de sable qui porte tout cela.

    RépondreSupprimer
  2. Il voudrait ôter les péchés du monde, mais, n'étant pas l'agneau de Dieu,il n'est pas sûr d'y parvenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui! je comprends. Mais s'il fait confiance à Dieu peut-être y parviendra-t'il, en tout cas il pourra au moins faire quelque chose.

      Supprimer