jeudi 28 juillet 2016

Babylone, la cité de Marduk.



A l'époque de Nabuchodonosor II (604-562 avant J-C) , Babylone était la plus puissante cité de Mésopotamie. Elle était protégée par le dieu Marduk. Mais ses habitants prenaient bien soin d'adorer de nombreux autres dieux afin d'éviter les ennuis...

La religion des Babyloniens n'imposait aucune morale, aucun principe. Les fidèles ne vénéraient leurs dieux que parce qu'ils les craignaient comme un serviteur craint son maître. Car les dieux étaient partout. Impossible d'échapper à leur vigilance, pas plus qu'à celle des génies, bons ou mauvais. Les Babyloniens vivaient ainsi dans la peur de déplaire à un dieu ombrageux ou de devenir la proie d'un démon malfaisant, ce qui risquait d'attirer sur eux toutes sortes de malheurs...

Les Babyloniens étaient d'excellents astronomes. Ils étudiaient les mouvements des astres, du soleil et de la lune. C'est ainsi qu'ils prévoyaient les dates des moissons et des fêtes. Ils scrutaient aussi le ciel dans l'espoir d'apercevoir des signes divins. Très superstitieux, ils repéraient des présages partout. Ils s'adressaient à des astrologues ou à des devins qui lisaient leur destin dans leurs rêves, dans un vol d'oiseaux, des volutes de fumée ou des entrailles d'un animal sacrifié.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire