jeudi 23 juin 2016

Femme

(Blason de l'Haÿ-les-Roses)

Soeur lorsqu'elle partage ta fortune ou ton
Infortune. Amie lorsqu'elle te regarde en
Clignant de l'oeil, un doigt sur la bouche, étant
Ton égal lors que vos deux consciences sont

Transparentes l'une à l'autre. Amante lorsqu'en
Elle tu reconnais l'étrangeté qui te
Deviendra indispensable et précieuse quand
Tu verras ses palais, ses jardins savoureux.

Tu découvriras des sources sous les feuilles et
Des fleurs! Il y en a trop! c'est un incendie
De roses! Epouse dans les douceurs infinies.

Soldat qui prend sur ses épaules le poids
Des enfants qu'elle met au monde et tout cela
En gardant la jeunesse de la flamme exacte.
_____

D'or aux huit roses de gueules mis en orle et boutonnées d'argent.

8 commentaires:

  1. Magnifique, tendre et amoureux poème sur la femme.

    Luciole

    RépondreSupprimer
  2. Pas mieux que Luciole. Poème sensible comme je les aime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci du fond du coeur, cher Vincent.
      Luciole

      Supprimer
  3. pierrette colas23 juin 2016 à 15:13

    On pourrait écrire un tel sonnet sur l'homme en reprenant les termes: frère, ami, amant, époux, soldat. Mais je ne suis pas un homme donc je ne l'écrirais pas, peut-être ma Muse, Cochonfucius le ferait mais il va être tenté de faire de l'humour car c'est dans sa nature. L'enchanteur aux mille poèmes aime tant jouer avec les mots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dame Pierrette, je dois dire que j'y ai songé,
      c'est à la femme de célébrer l'homme,
      l'Ami du jour,
      l'Amant de la nuit,
      le Confident de l'ombre,
      le Frère jumeau,
      le Compagnon du rêve,
      le Poète de cette étrangeté
      si précieuse et tellement
      indispensable à l'amie.
      Guerrier, Ermite
      Qui offre si généreusement
      Des rivières de mots qui scintillent
      En rejoignant l'océan du coeur
      Où se reflètent les étoiles du désir.

      Luciole

      Supprimer
    2. Merci Luciole, du fond du coeur.
      Accepteriez-vous que je publie votre poème en l'illustrant d'un blason?

      Supprimer
    3. Magnifique poème en effet.

      Supprimer
  4. Bien entendu, c'est un honneur pour moi.

    Luciole

    RépondreSupprimer