samedi 11 juin 2016

Ange de combat

Image de l’auteur

Ni le regard de Lilith enragée,
Ni des Enfers le redoutable dieu,
Ni le cloporte en son humide lieu
(Petit seigneur des forêts ombragées),

Ni la sirène en princesse changée,
Ni la Gorgone aux dommageables yeux,
Ni le Titan qui menaçait les cieux,
Ni, par Achille, une amitié vengée,

Ni, de Calvin, les bûchers vertueux,
Ni, du vizir, les complots tortueux,
Ni le requin chassant au fond des ondes,

Ne sont sujets que je veux délaisser ;
Ensemble j’ai leurs jolis noms tressés
En un sonnet, pour amuser le monde.

Cochonfucius

3 commentaires:

  1. Réponses
    1. Voir

      http://heraldie.blogspot.fr/2015/04/ambassadeur-en-inframonde.html

      Supprimer
    2. Je me disais aussi qu'il me rappelait quelque chose.

      Supprimer