dimanche 8 mai 2016

Deux compagnons d'Héraldie


Blason de Nibelle (Loiret)

Frère Maurice me tient pour son noble compagnon
Car, me dit-il, mes conseils sont souvent fort sages,
En plus de me mêler de mes propres oignons ;
De nos faiblesses, nous faisons mutuel lissage,

Sans complaisance mais avec une indulgence vraie.
L'Ami mène une vie rude sous sa robe de brouelle
Mais jamais ses mains câleuses n'ont semé l'ivraie ;
S'il aime le vin d'Anjou, servi dans une bouelle,

C'est justement pour se garder de tout abus ;
La tête de chien rappelle : « Voilà bien assez bu ! »
C'est moi-même qui la lui rapportai d'un voyage

En la Douceur Angevine qu'ici l'on connaît ;
C'est un endroit où le cœur du poète renaît
De ses cendres, suivant du Phénix le sillage.
_____

Tranché d'argent et de gueules, à une bouelle et à un coq hardi, de l'un en l'autre.


La bouelle est une cruche ou un pichet ayant la forme d'un chien,
une poterie typique de l'Orléanais et plus précisément de la commune de Nibelle.

1 commentaire:

  1. Etonnante cruche, je ne connaissais pas, et joli sonnet.

    Luciole

    RépondreSupprimer