vendredi 27 mai 2016

Dans la nuit de sable

Image de l’auteur

Marsupilami, nuit sans lune,
Les parfums du jour sont restés ;
Aussi, la douceur de l’été,
Puis, le firmament, sans lacune.

Quelques insectes, sur les dunes,
Vont explorant des cavités ;
Le Marsu, plein de gravité,
Croque leurs carapaces brunes.

Coléoptère aux reflets d’or,
Ton prédateur jamais ne dort :
S’il dort, c’est une sieste brève.

— Marsupilami, dis quel vin
Accompagna ce repas fin !
- Je suis sobre, et ne bois qu’en rêve.

Cochonfucius

7 commentaires:

  1. J'en connais un qui va être content, c'est le Troll de la Lisière d'Héraldie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, Dame Pierrette, en effet.

      Le Troll.

      Supprimer
    2. Troll, est-ce que vous surveillez toujours la Lisière d'Héraldie?

      Supprimer
    3. Bien sur, du coin de l’œil, car les Chroniques m'accaparent beaucoup, c'est fou le temps que je mets pour écrire quelques lignes, des fois j'ai envie de tout plaquer, mais puisque j'ai commencé j'irai jusqu'au bout. Mon synopsis prévoit encore trois épisodes aux Chroniques. Vivement la fin que je puisse savourer le plaisir du devoir accompli!

      Le Troll des Lisières.

      Supprimer
    4. Et quand votre devoir sera accompli, Troll de la Lisière d'Héraldie, que ferez-vous?

      Supprimer
    5. Suspense!

      Le Troll des Lisières.

      Supprimer