vendredi 20 mai 2016

Aulnois en Perthois

Image de l’auteur

Je songe à ton village, ainsi qu’à toi, Pascal,
À l’inframonde obscur où j’irai te rejoindre,
Deux polytechniciens dont l’importance est moindre
Que celle d’un Nobel, médaillé de cristal.

Tu as été pour moi ce grand frère amical
Dont plus rien, aujourd’hui, ne saurait me disjoindre
En ces jours que le deuil vient ravager et poindre ;
Mais ces vers ne sont point un sonnet sépulcral,

Car tu as cinq enfants, par qui tes regards vivent,
Cinq enfants qui sont sûrs de la route qu’ils suivent,
Et pleurer avec eux soulage mon vieux coeur.

En souvenir du temps de nos errances fières,
J’irai boire à l’auberge un grand verre de bière ;
J’en offrirai un autre au tavernier songeur.

2 commentaires:

  1. Pascal est en inframonde, Cochonfucius?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le rencontre dans mes rêves.

      Le monde du rêve est l'un de mes inframondes.

      Supprimer