mardi 26 avril 2016

Un odorat infaillible

Peinture d'Aurelio Zingoni (Italien, 1853-1922)

Spéciale dédicace au Troll JR

« Le compte n'y est pas : pour sûr, il manque un poulet !
Que je sois rôti vif si jamais je me trompe !
Je m'en vais sur le champ enquêter, sans délai,
Mais fort discrètement, sans y mettre de pompe

Car il y va de ma réputation, pas moins.
L'on est, céans, à me fort soupçonner moi-même,
Lors que je suis un moine honnête, Dieu m'en est témoin.
Côté assiette, je ne suis pas à faire Carême,

Certes, mais pas au point de manger le blé en herbe ;
Chaque chose en son temps, je fais devise du proverbe. »
Cela dit, frère Eugène laisse là son marmiton

Et s'avise de la question. Passant près des caves,
Son nez en alerte hume un fumet des plus suaves ;
Il y descend et prend sur le fait le glouton.

3 commentaires:

  1. C'est frère Maurice qui a volé le poulet pour accompagner son verre de vin?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, frère Maurice est actuellement en déplacement en Bretagne car l'Abbé l'a chargé de réorganiser les caves du monastère de Doualas où Vincent a d'ailleurs ses entrées.

      Supprimer
    2. Marc le Blasonneux, il s'agit de l'abbaye de Daoulas.
      Mais qui a volé le poulet alors?

      Supprimer