mardi 12 avril 2016

Sauvetages

Blason de Saint-Tropez (Var)

Au deux cent troisième jours de navigation,
L’énervement est à son maximum sur l’arche ;
Le coq se comporte comme un vieux patriarche
Exigeant que tous soient sous sa domination.

Le chien qui n’accepte de maître que le lion,
S’approche de lui en imitant sa démarche,
Signifiant que sur son autorité il marche
Le fier gallinacé l’attaque en réaction. 

Ils tombent à l’eau tout en se cassant la gueule,
Noé les repêche dans son canot de gueules*
Tous deux sont de pourpre** étant frigorifiés. 

Mais le sauveur se perd et part à la dérive
Jusqu’à ce qu’enfin son ange gardien arrive,
Le ravitaille en pain et lui montre où aller. 


* Couleur rouge en héraldique
** Idem pour le violet

2 commentaires:

  1. Vincent le Rebelle, il est vraiment amusant ton sonnet, il me fait rire. Le bras de fer entre Maître Coq et le Chien, frigorifiés donc de pourpre. Noé sauvé par son ange gardien! C'est génial. Une fois de plus nous avons la preuve qu'un seul blason est source de multiples poèmes et inversement un poème évoque par ses images plusieurs blasons.
    N.B L'émail de gueules prend un "s" en héraldique.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis bien content de t'amuser. Ça m'a amusé aussi de le faire. J'ai hésité pour l'anneau, j'ai failli dire que c'était un "Denuts" et puis je me suis heureusement ravisé. Le pain c'était mieux pour un récit biblique mais comme il y a fort longtemps que je n'ai pas vu de "couronne" chez un boulanger ça ne m'est pas venu à l'esprit tout de suite. Enfant, notre boulanger en vendait, des couronnes d'épis. Sur le chemin du retour de la boulangerie je faisais craquer sous mes dents leurs pointes ce qui me valait des réprimandes en arrivant pourtant je ne faisais que d'appliquer la méthode d'Oscar Wilde pour me débarrasser de ma tentation!

    “Le seul moyen de se débarrasser d'une tentation est d'y céder."
    Oscar Wilde

    Merci pour l'orthographe et merci à Marc d'avoir corrigé.



    RépondreSupprimer