jeudi 28 avril 2016

Rideaux d'hermine

Image de Cochonfucius

Je voulais rencontrer, dans son temple baroque,
La déesse d’argent, la licorne équivoque ;
Je voulais lui offrir le Livre des chrétiens,
Elle me l’a rendu, ça ne lui disait rien.

Je voulais réciter ces trois ou quatre strophes,
En versificateur, plutôt qu’en philosophe ;
Je voulais lui parler de mon bel univers,
Ça ne lui disait rien d’écouter tant de vers.

J'éprouvais cependant cette douce fraîcheur
Que lui a conférée la Nuit, dont elle est fille ;
Comparable à l’éclat de la lune qui brille,
Sous mes yeux éblouis, telle était sa blancheur.

Cochonfucius

5 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. La Licorne symbolise la pureté agissante, sublimant la vie charnelle mais, Cochonfucius, celle-ci est incertaine.

    RépondreSupprimer
  3. La chair ne pourrait-elle pas contenir du sacré?

    Garance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que si, pourquoi serions-nous fait de chair si elle n'était pas sacrée?

      Supprimer
  4. Alors il faut en prendre soin comme d'un trésor.

    Garance

    RépondreSupprimer