samedi 30 avril 2016

Quatre années d'Héraldie


     Aujourd'hui même, Héraldie fête ses quatre années d'existence, après avoir connu bien des aventures et traversé bien des remous. Il est arrivé à la nef de rester en rade et même de frôler le naufrage, à maintes reprises, je vous le confie, mais la coque a toujours tenu bon et la voilure, cousue de cœurs et d'esprits sincères, n'a jamais cédé. L'équipage a varié en cours de route mais la navigation n'en a jamais souffert, bien au contraire. L'Océan est vaste et le large grand ouvert. Je nous souhaite à tous de voguer encore et encore. Ici ou ailleurs.

     Je salue tous nos auteurs qui, jour après jour, enrichissent la bibliothèque des recueils, avec des écrits souvent remarquables, autant par la hauteur que par la profondeur dont ils témoignent. Des milliers de compositions originales constituent ainsi un véritable corpus de textes sur tous les sujets. Un viatique ! Ce n'est pas rien. Bien-sûr, la poésie héraldique, initiée par Maître Cochonfucius, tient ici une place de choix puisque nous approchons des mille titres ! À cet effet, je salue Dame Pierrette d'avoir toujours bien veillé sur l'identité fondatrice du blog, l'héraldique, dont elle est une fervente passionnée et qu'elle a su transmettre à bon nombre de ses élèves avec beaucoup de bonheur. C'est aussi une conteuse dans l'âme à qui sa Muse, alias Cochonfucius, a inspiré quelques beaux contes héraldiques et héraldiens.

     Mais l'Ailleurs aussi s'est invité à bord, sous les traits de Dame Naïla, qui écrit avec une plume de mouette, depuis son Océan sans rivage et de bien plus loin encore. Je salue son immense travail, inédit et d'une rare intensité, indissociable de son vécu et c'est peu dire. 

     Comment oublierais-je l'inénarrable Vincent et sa grivoise vache Mirabelle qui donne parfois des sueurs froides à Maître Coq ! Et Dame Garance, montée à bord tout récemment, dont les compositions témoignent d'une sensibilité brodée de fils de soie ! Le Troll JR, qui veille à la lisière d'Héraldie, et dont les Mémoires et Récits de l'Ancien Monde sont aussi fabuleux que surprenants. Une belle plume s'est ici révélée ! Jean d'Armelin l'Hermétique, dont le précieux travail de recherche illustre l'une de mes visions initiales d'Héraldie : une nef laboratoire ! Enfin, je n'oublie jamais Esther Ling, la Dame de Hortus Closus, dont je sais la profonde et généreuse humanité. Je salue de même nos plus jeunes poétesses, Demoiselles Lisa, Ariane et Sabrine, dont les compositions sont étonnantes et qui n'ont que le défaut d'être trop rares. Dame Isabelle, une habituée des musées parisiens, la dernière arrivée en date, nous fait partager, de temps à autre, son regard sur les œuvres d'art. Je l'en remercie vivement.

     Une pensée spéciale me vient pour deux de nos plus fidèles lectrices, Luciole et Cielespoir. Leur contribution est ici appréciée de tous. Plus que des mots, elles déposent du baume. Je les remercie du fond du cœur.

     Je termine en saluant nos lecteurs, de France et de par le vaste monde aussi, de plus en plus nombreux à nous suivre régulièrement. Sans eux, ce blog n'aurait aucune raison d'être. Tout ce qui n'est pas partagé est perdu.

     Sans doute trouverez-vous que j'en fais un peu trop... Détrompez-vous ! Ma nature exaltée trouve simplement à s'équilibrer en un enthousiasme sobre et lucide. Je n'oublie jamais dans quels temps nous vivons. Notre réunion ici est une sorte de miracle quotidien. C'est aussi une arche. Oui, j'aime à le penser. Il en est d'autres ailleurs. Nous voguons de conserve et nous battons pavillon de Lumière. Vers la Convergence. Je ne connais et ne reconnais que ce mondialisme-là.

Marc

PS : un clin d'oeil à Marie-Louise et Justine.

8 commentaires:

  1. Samedi 30 avril 2016. Il est 4h30 du matin. Le Troll est debout depuis plus d'une heure (les vieux se couchent tôt et ont des nuits courtes!). Il a regardé le compteur, le Troll, et comme il sait compter il s'est livré à un petit calcul rapide mais pas mental.
    1.892.684 en 4 ans, soit 473.171 visiteurs par an, 39.430 par mois, 1314 par jour.
    Certains grincheux diront qu'il y a mieux, impôts.gouv.fr par exemple, surtout en ce moment.
    Moi, le Troll, je trouve que c'est remarquable.
    D'autant plus que, si on regarde l'origine des visites, Héraldie est devenu un site d'obédience mondiale.
    Bon, je laisse la place aux autres pour leurs commentaires. Un petit mot de Marie-Louise et de Justine lui ferait bien plaisir, au Troll.
    Il est 5 heures. Il m'a fallu 30 minutes pour rédiger ces quelques lignes, dur, dur le métier d'écrivain.

    JR

    RépondreSupprimer
  2. 05h33
    Bonne anniversaire à Héraldie ! Quand je suis monté à bord, Justine s'est inquiété auprès du capitaine de savoir si il avait du rhum pour tout le monde, j'avoue que j'ai pris ça au pied de la lettre et je me suis imaginé à partager du Rhum ou mieux du Rhum "arrangé" avec vous tout en faisant plus ample connaissance. Je formule ce voeu que cette cinquième l'année nous donne à vivre ce moment, outre bien sûr que la muse soit au rendez-vous pour tous, c'est bien là l'essentiel. J'ai entendu dire que pour les anniversaires et toutes les fêtes d'ailleurs il était habituel de dire un poème en Hongrie. J'ai un faible en ce moment et depuis un certain temps d'ailleurs pour un texte
    René Guy Cadou.

    Antonin Artaud

    Avec tes yeux comme une sonnerie bloquée Antonin
    Comme un printemps foutu
    Avec tes mains
    Tes mains sur les barreaux de l’asile Antonin
    Tes mains sur les fils électriques
    Sur l’espagnolette sur la poésie partout
    Antonin partout
    Tes mains sur ton front pressées
    Sur tous les corps de jeunes filles
    Sur la campagne de Rodez
    Antonin la campagne
    Tu pêcherais dans la rivière
    Avec une arbalète Antonin
    Avec toutes les femmes
    À même
    À même la poésie Antonin
    Et pas de camisole
    Pas de frontières
    Pas de répit surtout

    ***

    René Guy Cadou (1920-1951)

    Bon, ça déborde le cadre de l'héraldie, comme souvent avec moi, je sais combien une certaine dame Pierrette y tiens pourtant ici, je pense à elle les rares fois où je m'inspire d'un blason sachant son goût pour ce genre. Ma source d'inspiration actuelle est un peintre d'avantage connu pour son esprit subversif que par la magnificence de ses composition malheureusement, je pense particulièrement à leurs précisions et leurs couleurs, Clovis Trouille, mais j'espère bientôt de nouveau faire plaisir à celle qui veille sur l'identité du blog. Merci à elle de son accueil en dépit de mon caractère parfois impétueux.

    Amitié à vous tous et merci encore de m'avoir fait une place à bord.

    Vincent le Rebelle

    Trente Six minutes.

    RépondreSupprimer
  3. Héraldie est une aventure extraordinaire, passionnante et épuisante. C'est aussi comme le dit Marc le Blasonneux un instrument de recherche, recherche de quoi? recherche sur le sens du monde.

    RépondreSupprimer
  4. Heureux anniversaire à Héraldie ! La nef est à voguer toujours, avec à son bord un fameux équipage, réunion improbable de personnes embarquées dans une étrange aventure océane. Je remercie mon Amie Naïla de sa présence lumineuse et irradiante. Bonjour Troll JR, fidèle de la première heure. Je vous salue tous très chaleureusement. Oui, merci à vous tous pour tant d'instants partagés. Révérence.

    RépondreSupprimer
  5. Bon anniversaire à toutes les héraldiennes et tous les héraldiens!
    La nef Héraldie est le seul bateau sur lequel j'ai navigué sans avoir le mal de mer!
    Et même si certains matelots ont tendance à virer bâbord tandis que d'autres souhaitent aller tribord, la nef file droit devant ! Sur un océan sans rivage cela. n'est pas un problème.
    Quant au révolté du bounty (en chocolat), il peut en effet compter sur Dame Pierrette pour le ramener à plus de sagesse bien que ces frasques,je l'avoue nous occasionnent de belles découvertes !
    Que dire de nos poétesses qui enchantent de leurs chants les longues traversées.
    J'en profite pour saluer Cochonfucius qui nous régale de ses anges double face et de ses bicoqs un peu bizarres mais qui l'air de rien nous apprennent beaucoup.
    Merci au Capitaine Noé de conduire son arche avec tant de bonheur et d'harmonie.

    RépondreSupprimer
  6. Merci à celui qui veille. Ce capitaine solitaire en sa cabine. Quelle belle rencontre! Comme déjà Ailleurs. Éternelle! Merci à tous. Marie-Louise, ma si chère soeur. Quelle joie de vous lire.
    Longue vie à tous.
    Dans la paix et la Lumière. Même Ailleurs, nous sommes toujours ici.
    Le Voyage continue.
    Marchons, la route est longue pour rentrer à la maison.

    Naïla

    RépondreSupprimer
  7. Héraldie a été cet espace d'expression où j'ai pu libérer quelque chose de moi, en lui donnant corps à travers l'écriture que j'ai menée simultanément sur deux fronts : l'un servant d'exutoire à ce que j'avais sur le cœur (le Spectre à trois faces) et l'autre, où j'ai appris à exprimer et à affiner ma sensibilité propre (Boulevard des Capucines). Ce travail a accompagné et jalonné ma transformation intérieure. Je remercie à mon tour la Dame Océane de sa présence et pour tout le travail de transmission qu'elle accomplit, avec un courage insoupçonné. Je vous embrasse tous et plus particulièrement le Troll JR qui, je l'espère, m'a pardonné mon absence.

    RépondreSupprimer
  8. La nef d'Héraldie est solide mais chaque fois que je vous lis, vous tous qui écrivez, mon coeur chavire devant la beauté et la justesse de vos écrits. Et même l'humour ...Mirabelle.
    Alors merci d'être tout simplement ce que vous êtes.
    Merci de me donner la possibilité de participer à ce compagnonnage, c'est un honneur pour moi de naviguer avec vous, mes quelques lignes prennent une toute autre dimension dans cet environnement.
    Ma gratitude au capitaine qui prend tellement soin de son équipage et de son bateau.

    Garance

    RépondreSupprimer