dimanche 17 avril 2016

Planète des renards

Image de l'auteur

J’ai rêvé que j’errais au Pays des Renards,
Pas du tout rassuré, car j’étais un lézard ;
Ne sachant si, pour eux, ma chair était impure,
Je courus me cacher au milieu des ordures.

J’hésitais à m’enfuir en suivant les égouts
(Pour lesquels, sachez-le, je n’éprouve aucun goût),
Et je finis par suivre un sentier séculaire
Dont la pierre tiédie ne pouvait me déplaire.

Les renards de ce lieu se nourrissaient de choux,
Ne dévorant pas plus un lézard qu’un hibou ;
J’ai, quand on me l’a dit, repris mon assurance,
Et suivi mon chemin pour retourner en France.

Cochonfucius

4 commentaires:

  1. Quand le lézard devient varan,
    pas végétarien pour un sou,
    c'est lui qui dévore les hiboux
    (et même les renards roux) :)

    RépondreSupprimer
  2. Il fut un temps en Héraldie où les Renards étaient endoctrinés. Trois choix possibles s'offraient à eux: être de sable, de gueules ou d'or. L'initiateur de ces lois était le Coq-loup.

    RépondreSupprimer
  3. Dame Pierrette, je crois bien que vous êtes à composer un nouveau conte. Du moins en avons-nous les prémices...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marc le Blasonneux, je vous ai reconnu, ce n'est pas la peine de vous cacher derrière le bouclier Héraldie 75.

      Supprimer