lundi 4 avril 2016

Mirabelle sauvée par son ange

Détail d'un vitrail de la cathédrale de Cologne (Allemagne) Photo LusoFox

Tout bovin a un ange qui veille sur lui,
Sauf quand l’envoyé du ciel part en vacances,
Auquel cas prospèrent des cas de maltraitance
Tels qu’on en voit dans les abattoirs aujourd’hui.

Un soir que le fermier faisait un méchoui,
Une braisette portée à l’incandescence
S’envola jusqu’à atteindre la dépendance
Dans laquelle il stockait beaucoup de ses produits.

Le feu prit au contact d’un liquide inflammable,
Il embrasa en quelques seconde l’étable,
Alors que Mirabelle y dormait comme un loir.

Son protecteur vint avec l'aide de ses ailes
Etouffer in extremis les flammes mortelles
Lui évitant provisoirement le grilloir.

Vincent

4 commentaires:

  1. Oh ! Une vache à lait ailée !

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Mirabelle! bien contente de te savoir saine et sauve.
    Connais-tu Jacqueline, la vache qui va au salon de l'agriculture depuis l'Algérie. à pied depuis Marseille?
    Un bijou de tendresse, d'humour et d'humanité. J'espère que tu ne seras pas jalouse de Jacqueline, plutôt une amie ;)

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour M. VINCENT
    Pauvre MIRE A BELLE. Elle en subit trop. Ayez pitié d'elle offrez-lui des ailes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sabrine, (Je sais que c'est toi, je l'ai reconnu à ta manière de faire la barre du t, j'ai fais des études en graphologie moi !)

      En fait j'ai failli lui donné des ailes à deux reprises déjà, une fois elle aurait été foudroyé, je venais à peine de la découvrir et puis cette fois, j'avais le titre du sonnet, "Mirabelle monte au ciel" (Ca pète !) et puis j'ai renoncé, trouvant une sorte de compromis pour la faire voler avec l'idée de lui trouver un ange. Je n'ai aucune idée de la date de sa mort ni d'ailleurs de ses futures aventures, c'est la première fois que je crée un personnage, c'est jouissif.

      Elle a encore des choses à vivre.

      Comme toi.

      Bien à toi.



      Supprimer