lundi 25 avril 2016

Combat sans armes

Image de l’auteur

L’arme de la vestale est le désarmement,
C’est son armure aussi, ce sont ses armoiries ;
Mais l’arme du démon n’est que bouffonnerie,
Qui, le jour du combat, s’exerce vainement.

L’arme de la vestale est le respect des morts,
Mais l’arme du démon, c’est le goût du naufrage,
C'est le torrent qui veut fracasser le barrage ;
Cette arme à son porteur réserve un triste sort.

L’arme de la vestale est le goût de l’espoir,
Mais l’arme du démon n’est qu’un flacon d’absinthe
Dont il tire souvent des joyeusetés feintes,
Puis se soumet, bien ivre, à l’approche du soir.

Cochonfucius

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire