dimanche 13 mars 2016

Un bruit dans la nuit

Eduard von Grützner (German, 1846–1925), La poignée brisée, 1900

Tandis que la nuit est tombée sur le cloître
Et que les moines sont retirés en leur cellule,
Dans le ciel, la lune commençant à décroître,
L'écho de quelque activité noctambule

Remonte des plus sombres et obscures profondeurs
De la cave. Les rats dansent-ils la sarabande ?
Il faut, pour le croire, plus que sa part de candeur !
Frère Eugène, qui connaît les ides et les calendes,

N'est point homme à tenir une ascèse soutenue,
Même montrant plus que frère Maurice de retenue ;
« Allons donc, ce n'est tout de même pas une bouteille

Ou deux qui pourra faire de moi une âme damnée !
J'irai à bonne confesse le restant de l'année ;
L'Abbé, en son temps, aima le jus de la treille. »

2 commentaires:

  1. Ciel! c'était donc lui! Quand frère Maurice apprendra cela, il y aura probablement quelques turbulences en l'abbaye d'Héraldie!

    RépondreSupprimer
  2. Je nous croyais en carême prenant ! Quel scandale !

    RépondreSupprimer