lundi 7 mars 2016

Tâ

Cinq cent.
Comme un appel à l’armée des hommes
Au combat de la clarté !
Témoignage de l'élévation du ciel et de l'étendue des terres !
Reconnaissance de l'ambivalence des âmes,
Effort de purification !
Les hordes révoltées crient au mensonge !
Non contentes de laisser la chamelle assoiffée,
Elles sacrifient l'animal sacré à leur vice !
Leur monde est destruction !
Leurs âmes ténébreuses !
Seul un flambeau peut contrer le scandale de leur ignorance !
Son nombre est six,
Sud, Est, Nord, Ouest, Nadir, Zénith,
Retour à l'ordre immuable,
Justice sans faille !

Peinture d'Olivier MESSAS

3 commentaires:

  1. « En cette nuit lumineuse qui éclaire les délices de la Trinité Sainte, Jésus, le doux Enfant d’une heure, changea la nuit de mon âme en torrents de lumière. En cette nuit où Il se fit faible et souffrant pour mon amour, Il me rendit forte et courageuse, Il me revêtit de ses armes et depuis cette nuit bénie je ne fus vaincue en aucun combat, mais au contraire je marchai de victoires en victoires et commençai pour ainsi dire »une course de géant ! En un instant l’ouvrage que je n’avais pu faire en dix ans, Jésus le fit se contentant de ma bonne volonté qui jamais ne me fit défaut. " (Ms A, 44v-45r)

    Sainte Thérèse de Lisieux

    http://www.carmel.asso.fr/Mes-armes.html

    La poésie est une "arme miraculeuse » (Aimé Césaire). Résistance contre ce qui endeuille l’être, souille, mutile, brise, l’élan de l’individu vers le « Champ des possibles », l’immense continent de la Vie encore inconnu, qui attend son Christophe Colomb.

    Extrait de « Poésie urgente » d’André Laude

    http://andre.laude.pagesperso-orange.fr/textadl.html

    Je viens de mettre ce commentaire sur ce blog, drôle de
    coïncidence

    https://cguerarddotcom.wordpress.com

    RépondreSupprimer
  2. Ô... Magnifique! Pouvez-vous expliquer votre titre "Tâ" ?

    Cielespoir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Tâ" est tout simplement la transcription phonétique de la lettre de l'alphabet arabe correspondante. D'ailleurs elle se prononce comme le "the" anglais.
      Chaque lettre arabe, comme chaque lettre de l'alphabet hébraîque du reste, est associée à un nombre qui permet d'associer à chacune un symbolisme particulier lié à ce nombre mais aussi de combiner les nombres des lettres d'un mot. Toute une science numérologique d'interprétation des textes sacrés s'est élaborée au cours des siècles.

      Supprimer