jeudi 24 mars 2016

Mirabelle est punie


Au repas chaque vache a droit à une part.
Ce soir le paysan vient leur servir du seigle,
Mirabelle prend aussitôt son air espiègle,
La maligne prépare un coup de Trafalgar.

Alors que le vacher détourne le regard,
Ne tenant aucunement compte de la règle
Elle plonge avec la rapidité d’un aigle,
Sa très longue langue dans l’auge d’un moutard.

L’homme connaissant son faible pour ce fourrage,
S’attend à ce qu’elle se livre à un pillage,
C’est pourquoi il la surveille du coin de l’œil.

Prise sur le fait elle relève la tête,
L’angoisse se lit sur la gueule de la bête ;
Des sorties nocturnes elle doit faire le deuil.

3 commentaires:

  1. Pauvre Mirabelle! alors que les pâturages reverdissent, c'est rude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je dirais même plus, c'est bête !

      Supprimer