mardi 29 mars 2016

Magnificence d'une œuvre : La Valse de Camille Claudel

Sculpture de Camille Claudel (1864-1943), La Valse (1883-1901)

Immortalisés dans le bronze, deux êtres s'étreignent au rythme de l'Amour sur une danse enivrante.  
Le désir ruisselle dans ces corps rutilant de passion.  
Ces deux corps s'entrelacent, s'embrasent, s'abandonnent jusqu'au vertige.  
La tête de l'homme est posée délicatement sur le cou gracile de son Amour, son bras étreint doucement le bas de son dos, sa main effleure la sienne…  
Cette fusion nous entraîne dans l'extase d'une divine sensualité.  
L'homme est nu de dos, sa musculature onduleuse enveloppe le corps drapé de l'être aimé.   
Les mouvements de l'âme suivent les mouvements du corps… Les corps sont en équilibre, prêts à tomber.  
L’œuvre nous dévoile cet instant de fragilité qu'est la passion.  
Les deux corps forment un bloc, indestructible, et pourtant, un pied a quitté le socle de l’œuvre, puis un autre, entraînant l'étreinte dans un tourbillon.  
Nous restons seuls, extasiés face à ce destin amoureux.  

Isabelle Ségovia, L'Oeuvre dans le Regard
_____

  Les œuvres de Camille Claudel au Musée Rodin

3 commentaires:

  1. Bienvenue à Isabelle Ségovia en Héraldie. Grande habituée des musées parisiens, elle partagera avec nous, de temps à autre, son regard sur des œuvres d'art qu'elle aime particulièrement.

    RépondreSupprimer
  2. Une oeuvre sublime, comme son artiste ; merci à Isabelle Ségovia pour ce partage.

    RépondreSupprimer
  3. Camille Claudel fut l'élève et l'amante d'Auguste Rodin, elle devint folle et termina sa vie à l'asile psychiatrique. C'est son frère Paul Claudel qui la fit interner. Cette histoire tragique me brise le coeur mais la sculpture est magnifique, merci à Dame Isabelle.

    RépondreSupprimer