samedi 12 mars 2016

Lettre de Lumière

en réponse à Jean d'Armelin pour sa composition Dâl

Peinture de Catrin Welz-Stein

                              La Nuit a vu épouser les Lumières
                              En Elles, tout commence et rien ne s'achève
                              La Vie a ses effets, tant de vains rêves
                              En ces Sphères que sont les Lunes
                              En ces Cercles que sont les Terres
                              En ces ondes qui sont des Dunes
                              En ces Visites, lors que s'offre Ton Discours
                              En ces moments de L'Esprit qui s'ouvre
                              Les Fleurs Célestes sont Les Lèvres de L'Amour
                              Sur les Eaux primordiales repose Le Sublime Trône
                              Y est inscrit Le Plus Éclatant des Noms qui se découvre
                              Tout en Son Langage est juste Prône
                              Sais-tu qu'en nous Cela est écrit ?
                              Nous sommes Les Lettres de L'Appel
                              Nous sommes Le Livre où Tout se lie
                              Tel un Parchemin qui se veut Une Voie aussi
                              Un Rêve, ou L'Enjeu d'une Vie ?
                              Plonge en ton Être et lit
                              La Semence contient mille et un fruits
                              En Elle, est Lettre de Lumière
                              En Elle, Le Secret du Mystère.

Naïla

Peinture de Marie Loparco

1 commentaire: