jeudi 31 mars 2016

L'appel du large


Qu'ai-je à vouloir admirer des héros sur des écrans
De cinéma, en des décors de carton-pâte,
Assis dans un fauteuil, sagement dans un rang ?
Pour compenser quel vide de ma vie qui s'empâte ?

À courir le confort d'une caverne de plâtre
Pour ne mener qu'une existence de faux nomade ?
Me plaindre sans cesse d'une destinée marâtre
Et accuser le sort de me laisser en rade ?

D'ailleurs, qu'ai-je à vouloir faire la révolution
Pour entretenir le décor et l'illusion,
Quand les mêmes effets sont produits par les mêmes causes ?

Qu'ai-je à vouloir participer à des unions
Et à me devoir régler sur des opinions
Pour retrouver ma propre pensée sous narcose ?

2 commentaires:

  1. Dame Naïla me dit un jour: "Lance, lance ton cœur vers Dieu! de toutes tes forces, d'un cri qui sort des entrailles... Appelle, appelle-LE!" ... Alors, Cet Instant-Là, de par Sa Grâce, peut-être effacera toutes tes illusions, restera fortement imprimé en ton cœur et peut-être, peut-être te regardera-t-IL par cet Instant de Sincérité!...

    Cielespoir

    RépondreSupprimer
  2. Merci, Cielespoir, de nous confier ces bons mots de Dame Naïla que nous remercions infiniment pour la Lumière qu'elle apporte ici et partout ailleurs.

    RépondreSupprimer